Dernières parutions
May
Hubert-Haddad-1
Couverture Kipling
JacobiRenoncants
couv-kasbi-472
damadabat

Traité de la Concupiscence
Jacques-Bénigne Bossuet

Préface de Stéphan Huynh-Tan, postface d’Andrea de Lauris

Ce Traité de la Concupiscence, publié pour la dernière fois il y a cinquante ans, est un curieux objet remarquablement écrit et d’une sévérité féroce. C’est peut-être cette férocité qui conduisit Bossuet à ne pas le publier, à le garder par-devers lui, comme s’il avait façonné de ses mots un impitoyable ange gardien. C’est aussi cette férocité qui en fait l’étrange prix, quand on nous présente une Église si aimable à la douce pénombre. Les vanités humaines y sont examinées. Le mot est faible, exterminées plutôt… c’est un jeu de massacre auquel se livre l’Aigle de Meaux ! vanité des yeux, vanité des gloires, vanités de la sagesse. Quand rien n’est épargné… Stéphan Huynh-Tan écrit dans sa préface : « On voit que nous ne nous sommes guère écarté de la tradition qui impose aux préfaciers de glorifi er le livre qu’ils présentent. Mais si la tradition a raison ? Je te dis, lecteur, que de nombreux passages du Traité de la Concupiscence ne sont pas indignes des chefs-d’oeuvre de Bossuet, Le Panégyrique de l’apôtre saint Paul ou Les Oraisons funèbres : si tu doutes, vérifi e ! »

160 pages, une illustration – ISBN 978-2-909688-19-0 – 12,9 € – Épuisé

« Me sera-t-il permis de répéter que la bibliothèque de mon père a été le fait capital de ma vie ? La vérité est que je n'en suis jamais sorti. » Jorge Luis Borges