Dernières parutions
May
Hubert-Haddad-1
Couverture Kipling
JacobiRenoncants
couv-kasbi-472
damadabat

Blaise de Vigenère
Description de quelques statues de Callistrate

 

 

Préface d’Aline Magnien
Notes d’Aline et de Michel Magnien

Callistrate
On ne sait rien de lui sinon qu’il ne faut le confondre ni avec l’homme politique Callistrate d’Aphidna, du IVe siècle avant J. C, ni avec le grammairien Callistrate du IIe siècle avant JC. L’auteur des Descriptions de statues, Callistrate, donc, est un rhéteur probablement alexandrin du IIIe ou IV siècle après J.C.

Blaise de Vignère
1523-1596
Né à Saint-Pourçain, en Auvergne, il se destine à la diplomatie, entre au service de Monsieur de Grignan, puis secrétaire de François de Clèves, duc de Nevers, fait un premier séjour à Rome en 1549. Il y retourne de 1566 à 1570 en qualité de «secrétaire» pour le roi Charles IX. Ces voyages sont formateurs : il y découvre Philostrate, les traités de Cellini, Alberti, les  Vies de Vasari, il rencontre Michel-Ange qui meurt en 1564, et visite aussi Florence, Venise, Mantroue.
Ces séjours fécondent une grande partie de son œuvre d’historien et d’archéologue. Vignère sait le latin, le grec, hébreu, l’italien. Emule d’Amyot, il traduit Le Tasse, Tite-Live, Philostrate et Callistrate.
Passionné d’alchimie, il publie un Traité du feu et du sel, et reste connu pour son Traité des chiffres, qui fait référence au chiffrage des messages diplomatiques.
Mais ce qui fait de lui cette figure d’un des premiers historiens d’art français, comme l’a noté André Chastel, ce sont les commentaires proliférants de Philostrate (Tableaux de platte-peinture) et ici de Callistrate d’une richesse et d’une acuité singulières. Considérations techniques, considérations mythologiques et esthétiques se mêlent étroitement pour constituer un ensemble de textes parfois ardu mais qui touche des intérêts variés. Historiens des sciences ou des techniques, historiens d’art, mais aussi, et on ne le sait pas assez, un bon écrivain de cette si savoureuse prose française du seizième siècle.

Notre édition
Grâce aux Descriptions de quelques statues de Callistrate est comblé cet étonnant vide d’ouvrages français sur la sculpture durant une des ses plus riches périodes. La sculpture française de la Renaissance comptait parmi bien d’autres Jean Goujon, Germain Pilon, Bernard Palissy ou encore Barthélémy Prieur.
Or si des éditeurs ont redonné à lire ces dernières années les descriptions de Callistrate, la dernière édition française des commentaires de Blaise de Vignère remonte à 1614.

L’ouvrage est établi, présenté, annoté, (éclaircissements de bas de page et notes à la fin de l’édition) par Aline Magnien, conservateur en chef au Musée Rodin avec la collaboration de Michel Magnien, professeur de littérature française de la Renaissance à Paris III.

290 pages, Deux illustrations -ISBN : 9782909688541 – 24 €

__________________________________

Livraison


 

« Me sera-t-il permis de répéter que la bibliothèque de mon père a été le fait capital de ma vie ? La vérité est que je n'en suis jamais sorti. » Jorge Luis Borges